2008

Changement de municipalité. Le PLU  2007 est aussitôt annulé par monsieur Eroles. Horreur ! Nous revenons au POS du mandat Espied, c’est à dire des hauteurs de 17-18 m = 5 étages.Il faut réagir VITE. Après trop de destructions, tentons de protéger ce qui reste !

D’où la CREATION de l’ASPIT EN JUILLET 2008.

Ses statuts :
l'ASPIT a pour but:

--- la conservation des édifices du patrimoine historique de la ville de La Teste de Buch  des 19 et 20ème siècles.
--- le recensement et la protection des bâtiments des 17 et 18ème - ou plus anciens - en référence au cadastre datant de 1810.

 Première étape

- Nous demandons un INVENTAIRE du vieux bâti, demande que nous renouvelons tous les ans depuis !!   Parce que : pas d’inventaire =pas de charte architecturale
Donc impossibilité pour la municipalité de refuser un projet de construction, ce qui nous oblige à subir des immeubles hétéroclites et une ville sans harmonie.
- Nous constatons rapidement une prise de conscience des testerins. L’ASPIT mobilise, sensibilise, ouvre les yeux.
Ainsi, on découvre qu’il existe à La Teste des maisons en pierres, trop souvent cachées par un vilain crépi. On apprend ce que sont ces fameuses pierres voyageuses appelées PIERRES DE LEST.

Deuxième étape

2009

Bien vite, l’ASPIT est confrontée à de gros dossiers.

--- la HALLE en bois du marché : donnée à Gujan il y a une trentaine d’années peut revenir à La Teste. Nous essayons de la sauver. S’ensuit un véritable feuilleton qui a passionné les testerins et la presse !
Hélas, l’issue a été fatale. Abimée et, sans doute mal démontée, elle pourrit au Natus ..

--- l’ECOLE GAMBETTA 2009-2011
Nous voulons conserver tous les murs de cette construction historique pur « style Jules Ferry ». Une pétition est lancée et recueille 1000 signatures. Cela ne suffit pas.

L’ASPIT attaque :
Recours gracieux
Recours au tribunal administratif, permis attaqué, avocat de Toulouse
PROCES tribunal administratif = perdu
Appel tribunal administratif = perdu
Appel conseil d’état ayant obtenu l’aide juridictionnelle, frais d’avocat (de Paris) gratuits  = PERDU    

Finances en berne ! Il a fallu régler nos dettes auprès de l’avocat toulousain et de la ville de La Teste.
Seule la Façade est restée debout, SYMBOLE de notre lutte.

Troisième étape

 2011

Après l’assassinat des platanes des Ecoles Gambetta et Jean Jaures, des arbres du parc Lesca et tant d’autres, prenant conscience du rôle primordial du végétal dans la ville, l’ASPIT étoffe ses statuts : L’association a pour buts :

--- d’identifier, de recenser de conserver et de défendre le patrimoine architectural, naturel et paysager et les traditions historiques de la ville
--- de contribuer au respect des documents d’urbanisme et plus particulièrement des chartes architecturale et paysagère en vigueur et de participer au développement harmonieux de la ville et de ses alentours.
--- de veiller à la préservation de l’environnement et du cadre de vie.

 PLU : L’ASPIT adresse un courrier à monsieur le Maire et à l’urbanisme et la même lettre est présentée au commissaire enquêteur.
L’inventaire n’ayant jamais été réalisé, l’ASPIT a recensé quelques maisons remarquables représentatives des styles identitaires de La Teste de Buch. Ce qui a abouti à une liste de 45 maisons à ajouter aux seulement 16 existantes en 2007. Ce courrier est resté sans réponse !
Sur cette liste figurait la maison Lesca.

 2012

MAISON LESCA + PARC :

Malgré une manifestation rue Victor Hugo et la plaidoirie courageuse de notre présidente au tribunal administratif (pas les moyens  de prendre un autre avocat suite au procès Gambetta) cette belle demeure 18ème  fut totalement détruite et ses arbres abattus. PICHET sans pitié !!!

2014

Il a fallu l’arrivée dans la ville de l’architecte conseil Olivier Brochet pour -ENFIN- voir évoluer nos actions.

 La liste des 45 maisons recensées par l’ASPIT lui a été remise et nous avons effectué ensemble - à sa demande - une visite du centre historique.

 En prenant très au sérieux notre travail, Olivier Brochet nous a permis d’être mieux considérés par l’exécutif. Ainsi nous avons été conviés aux réunions consacrées à la révision du Plan Local d’Urbanisme de 2011. PLU toujours pas abouti ……

 2018 (13 février)

 Grâce à un rendez vous avec Monsieur Brochet et Monsieur Cartron - conseiller à l’urbanisme -, nous sommes en mesure de vous annoncer que 43 éléments bâtis SUPPLEMENTAIRES localisés en centre Ville ont été pris en compte avec, pour chacun, une fiche de présentation de l’intérêt patrimonial. Nous attendons les fiches.

 Les QUARTIERS Mourlane et Les Cassis obtiennent une protection supérieure en passant en UCb soit une hauteur maximum de 6,50 m donc un seul étage. A noter que la zone Aa est, désormais, très réduite.

 VOILA UNE EXCELLENTE NOUVELLE pour fêter NOS DIX ANS !

Reçue comme une récompense pour notre pugnacité et un super encouragement pour  continuer à être attentifs et actifs dans notre La Teste de Buch.

 RESTONS VIGILANTS !

 Télécharger la rétrospective 2008 - 2018

Dernières actualités

Adhérez à l'ASPIT !

Nous contacter

téléphone

mail

adresse mail

Ce site utilise des cookies pour mesurer l'audience