Samedi 7 juillet , cinq musiciens de l'ONBA ont enchanté les amis d'ASPIT venus nombreux soutenir notre action pour la défense d'un patrimoine testerin en péril. Deux à trois cents personnes ont pu ainsi apprécier un programme éclectique, où des œuvres du XVI° au XX°siècle parfaitement choisies permettaient de mettre en valeur toutes les possibilités expressives de ces superbes instruments de cuivre. Le public a particulièrement aimé la mystérieuse Gnossienne n°1 de Satie jouée en sourdine et, dans un style très différent, le dynamique The entertainer, de S. Joplin.

Sous un soleil ardent, comme si Apollon lui-même apportait son concours, il était bien agréable de parcourir ce beau parc rescapé des convoitises des promoteurs, avant de visiter l'hôtel de Baleste, généreusement ouvert, une fois de plus, par son propriétaire, et qui abritait une exposition du peintre Wallis.

Nous remercions tous ceux qui sont venus ainsi nous apporter leur précieuse aide morale et financière, au service de la sauvegarde des rares bâtiments patrimoniaux qui nous restent, menacés de destruction par des intérêts puissants et des choix d'une rare brutalité.

Ultime raccord avant le concertL’accueil de la Présidente d’ASPIT, Nicole Léglise

Les musiciens de l'ONBALes musiciens de l'ONBA, de gauche à droite : Julien Blanc (cor, second soliste depuis 2003),Vladimir Kafelnikov (trompette solo de l'Orchestre Philharmonique de Léningrad puis de l'ONBA depuis 1991), Atstaro Mizunaka (tuba solo depuis 2008, Jean-Jacques Dion (trombone solo depuis 1975) et Francis Pedemay (trompette second soliste depuis 1975).
Ces deux derniers musiciens sont des « enfants du pays », nés à Arcachon.

 

musiciens-detail-1musiciens-detail-2

Le publicLe public

Ce site utilise des cookies pour mesurer l'audience