Voici  10 questions qu'ASPIT a posées à tous les candidats aux élections municipales 2014: nous en attendons les réponses.

1. l'inventaire des maisons historiques (XVII°, XVIII°, XIX° et XX° siècles) de notre commune n'a pas été achevé. Vous engagez-vous à le faire en coordination avec notre association?

2. Cet inventaire achevé, vous engagez-vous à une harmonisation grâce à une Charte Architecturale?

3. Pensez-vous créer des AMVAP (aire de mise en valeur de l'architecture et du patrimoine) dans le centre ville?

4. Avez-vous des modifications à apporter au PLU 2013? Si oui, quelles sont-elles? Et vous engagez-vous à faire respecter ce PLU modifié sans dérogation du Conseil Municipal?

5. Vous engagez-vous à respecter le classement communal (article L.123-1-7 du Code de l'Urbanisme) actuel et à l'étoffer en concertation avec notre association? Si oui, pouvez-vous vous engager fermement à sauvegarder l'ancien Hôtel de Ville, l'Eglise Saint-Vincent, la Maison Lalanne ainsi que tous les bâtiments protégés?

6. Pouvez-vous vous engager à ne pas donner l'autorisation d'abattre les arbres centenaires (et plus) du centre ville et du port?

7. Avez-vous un projet de ZAC?

8. Quel est votre projet pour le port de La Teste?

9. Quel est votre projet pour le terrain du stade Jean de Grailly et celui de l'ancien gymnase des Jeunes du Captalat?

10. Quel est votre projet pour l'ancien Hôtel de Ville?

 

Les réponses des candidats

ASPIT a reçu une première réponse à ses 10 questions: celle de Monsieur Pradayrol, que nous remercions pour la rapidité de sa réaction et le contenu de sa réponse, que voici:

pdfPierre Pradayrol

La réponse de Monsieur Patrick Davet

pdfPatrick Davet

 La réponse de M. le Maire

pdfréponse_de_M._Eroles.pdf

 

La réponse du maire sortant - JJ Eroles - qui arrive un peu tardivement, a fait réagir la Présidente de l’ASPIT. « C’est un virage à 180° qui nous est proposé. Ainsi, la lutte que nous avons menée pendant 6 ans n’avait pour cause qu’une incompréhension mutuelle ? Ou bien JJ Eroles s’est-il rendu aux arguments de notre association ? Nous ne savons que penser de ce TRÈS rapide et TRÈS opportun revirement. Nous sommes soucieux de son manque de courage à assumer la responsabilité des destructions de notre patrimoine immobilier et naturel (150 arbres environ abattus en 3 ans). »

ce 19-3-2014

 

Comme promis, nous publions la suite des réponses des candidats (21-3-2014)

pdfréponse du Front Bleu marine

 

         Cette année, ASPIT n'a pu disposer du petit train que nous utilisions jusqu'ici pour les visites; nous participerons donc autrement à ces journées des 14 et 15 septembre 2013.

         1. le samedi 14 deux visites du Moulin de Bordes sont au programme: l'une le matin à 10h 30, l'autre l'après-midi à 17h. Les personnes intéressées s'y rendront par leurs propres moyens.

  Comme les autres années, l'Hôtel de Baleste est ouvert aux visites guidées; le soir, vers 19h 30, un "pique-nique en musique" est proposé dans le parc (chacun apporte son panier)

         2. le dimanche 15: une visite à pieds du vieux bourg sur le thème "Figures testerines et vieux bâtis".  Le parcours, animé par des membres de notre association, débute à 9h 30 très précises sur le parvis de l'église Saint-Vincent de La Teste, et dure un peu plus de 2h.

      Bonnes visites à tous!

Voilà qu'à son tour la défunte école primaire Jean Jaurès est tombée sous les coups du bulldozer des disciples de la densification!

platanes j- Jaurès avant destruction

cole avant destruction

Il devenait sans doute insupportable à certains de voir toujours debout ce bâtiment emblématique de la République, orné du drapeau français, et sa belle cour ombragée d'une vingtaine de platanes centenaires...

              Voici donc ce qui reste du bâtiment

école rasée

debris de balcon

            et ce qui reste des platanes.....

Platane rase

Heureusement le Conseil Municipal, qui veille avec un zèle bien connu sur le patrimoine testerin, a prévu de sauver l'inscription qui signalait jadis fièrement la mission de l'école de Jules Ferry...

fronton J-Jaures

.... en confiant ce bien communal à un promoteur privé pour décorer le pignon de la future résidence Agathé, bien visible sur l'affiche de promotion placardée sur les palissades du chantier actuel : c'est ce que Monsieur le Maire appelle "un élément de rappel patrimonial"

rappel patrimonial sur Agathe

journées patreimoine 15-16-09 2012 001

Comme chaque année, ASPIT a participé à ces journées, à bord d'un petit train, en commentant un parcours patrimonial de l'Eglise de La Teste au Moulin de Bordes, dont le propriétaire, Monsieur Doucy, sait toujours captiver son auditoire.

journées patreimoine 15-16-09 2012 024

journées patreimoine 15-16-09 2012 028

 

Le vendredi après-midi, deux visites étaient réservées à des élèves de CM2 des écoles primaires Gambetta et Brémontier. Les samedi et dimanche étaient ouverts à tout public, et nous avons eu le plaisir de compter parmi les passagers d'éminents membres du Conseil Municipal, dont certains reviennent même chaque année, désireux de manifester ainsi un appui précieux à l'action d'ASPIT, car on ne saurait envisager qu'ils y viennent seulement pour découvrir les charmes du patrimoine local.

Cette promenade en petit train a permis de prendre la mesure des destructions qui affectent notre patrimoine: la Maison Lesca et son parc ainsi disparus vont laisser place à un vaste immeuble neuf dont la publicité nous invite à apprécier "l'intégration parfaite dans l'architecture locale". Le mot "désintégration" nous eût semblé plus approprié, quand on circule dans le couloir des rues du XIV Juillet, P. Dignac et Victor Hugo: "le triangle des Boios"!...

Comment ne pas penser à cette réflexion de l'architecte niçois Marc Bariani (1) : "il faut faire le tri: si une société garde tout ce dont elle a hérité, elle s'ankylose. Mais si elle fait table rase du passé, elle court le risque de l'éclatement".

Le samedi à 17h, à l'Hôtel de Baleste, Denis Blanchard-Dignac accueillait un public nombreux pour une conférence dont le thème, "Conjuguons notre patrimoine communal", permettait de mettre en perspective et en harmonie les richesses de La Teste-centre, Cazaux et Pyla. Puis le Cercle des poètes du Bassin d'Arcachon offrait une lecture passionnée et sensible de poèmes d'une grande variété de ton et d'inspiration sur notre région. Après quoi un pique-nique toujours apprécié a réuni les sympathisants de notre association.

           (1) commissaire général d'Agora 2012, Biennale Bordelaise d'architecture, entretien dans Sud-Ouest Dimanche du 9 septembre 2012.

journées patreimoine 15-16-09 2012 005

 

journées patreimoine 15-16-09 2012 006

journées patreimoine 15-16-09 2012 008

Dernières actualités

Adhérez à l'ASPIT !

Nous contacter

téléphone

mail